soldate.jpg
Titre: Quand j'étais soldate
Commentaires sur ce titre: "ça signifie témoigner", il s'agit d'une soldate qui fait une autobiographie
Auteur: Valérie Zenatti
Edition/Collection: L'École des loisirs. Médium
pages: 258
Genre: Récit autobiographique
Sujet: Avoir dix-huit ans en Israël
Lieux et époques où se déroule l'histoire: L'histoire se déroule en Israël à notre époque
Durée de l'action: Entre 2 et 3 ans
Voix narratives: Valérie Zenatti, narrateur interne
Personnages principaux: Valérie, Rahel, Yulia, les parents de Valérie, Jean-David, Eynat et Gali
Résumé: Valérie est née à Nice en France. Être française en Israël c'est ce qui fait pour tous la différence et pour certain son intérêt, voire son charme. Elle mène une vie tranquille auprès de ses parents, sa soeur et ses deux meilleures amies: Rahel et Yulia, toutes deux nées en URSS. Malgré ses craintes pour l'armée, qui est obligatoire en Israël pour hommes et femmes de deux ans qui suivent ses 18 ans, elle attend patiemment son tour pour servir son pays, en rêvant de l'uniforme et de la maturité qu'elle va acquérir en devenant soldate."Tout le monde a été, est ou sera un jour dans l'armée".
Lorsque arrivent ses 18 ans c'est le moment de partir pour l'armée, changer de vie devient une pensée pénible jusqu'à la découverte du quotidien d'une soldate. Elle devient donc le matricule 3810159. Elle va tout d'abord passer quatre semaines dans la compagnie D du régiment 3, où elle va être formée, puis, nommée dans les services secrets, elle va faire un stage sur les services de renseignements militaires pour ensuite arriver dans une "minuscule base hérissée de drôles d'antennes, sur une colline rocheuse" où ils travaillent à écouter tout ce qui ce qui se passe dans le ciel mais qu'ils ne voient pas. Elle y restera jusqu'à la fin de son service militaire, elle y fera de nombreuses expériences et aussi une opération nommée "Coquelicot Bleuté".
A 18 ans, en Israël, on rentre adolescent à l'armée, et on en ressort adulte...
Autres thèmes auquel celui de la femme est relié: Les autres thèmes évoqués étaient celui de l'armée, celui de l'adolescence, de la liberté, d'une personne ayant 18 ans dans un pays en guerre (ici l' Israël), de la soldate, et de la tristesse suite a une rupture amoureuse.
Personnage pour lequel je me suis identifiée et pourquoi: Je me suis identifiée à chacune des soldates, et particulièrement à Valérie car on vit ce qu'elle évoque dans son livre en même temps qu'elle, on ressent ce qu'elle ressent et pense comme elle.
Mon avis sur le livre: Ce livre m'a beaucoup intéressée. Il évoque l'armée sans pour autant en montrer que c'est un passage négatif, au contraire, il nous explique toutes les bonnes raisons pour lesquelles l'armée existe: elle fait devenir et forme les adolescents pour l'âge adulte mais aussi elle fait comprendre à quel point la liberté est précieuse.
Il est aussi intéressent du fait qu'il est bien écrit: l'histoire est entrainante donc facile a lire. L'histoire et entrainante du fait que le sujet est intéressent: on parle d'un soldate, ce qui, dans notre pays, n'existe pas; pourtant elle est française, on se dit donc que ca pourrais nous arriver.
Passage m'ayant particulièrement plu: "J'achève un gâteau aux raisins en pensant au lendemain lorsque je manque de m'étouffer. QUELQU'UN A POSE SES DEUX MAINS SUR MES YEUX! Il y a donc des petits farceurs, dans l'armée de l'air? Je me débats, pour la forme, et tombe par terre en entendant une voix familière me chuchoter: "-Alors, QI625, tu as déserté ton unité et tu es venue chercher refuge chez nous?" Eynat! Mon amie des classes, la folle la plus sympathique que j'aie jamais rencontrée! "Mais qu'est ce que tu fais là?!? je lui demande, ahurie." Elle fait une petite moue: "C'est plutôt à moi de te poser cette question non? Tu es dans MA base! -Y pas ton nom dessus, je lui réponds, à moins que tu ne t'appelles désormais MK1086.""

Rondeau Alexandra